Pour les amoureux de la Nintendo Entertainment System, de la Famicom et des gros pixels

Articles tagués “chimie

Pourquoi les vieilles consoles jaunissent… et comment y remédier!

Cet article fort instructif et bien documenté a été traduit depuis le site Vintage Computing and Gaming. Le problème du jaunissement concerne particulièrement les consoles claires telles que la NES, la SNES ou la Dreamcast, ainsi que les vieux ordinateurs. Dans cet article, Benj Edwards a mené sa propre investigation et en explique les causes, pour nous aider à comprendre pourquoi nos consoles préférées prennent cette teinte jaunie… et comment l’éviter!

Pourquoi les Super Nintendo perdent leur couleur: le jaunissement du plastique dans les consoles rétro
Le 12 janvier 2007, par Benj Edwards

Bien sûr, les consoles vieillissent et se salissent. Je me souviens d’un incident suspect dans lequel étaient impliquées ma console Super Nintendo et une canette de Coca-Cola au début des années 90; suite à quoi ma SNES ressemblait davantage à du pain moisi qu’à une console de jeu vidéo. Mais il y a environ cinq ans, j’ai réalisé que ma console vieillissait particulièrement mal. J’ai alors nettoyé les résidus solidifiés de Coca à l’aide d’une lingette humide, mais l’apparence de pain moisi était toujours présente: la coque supérieure conservait une teinte uniforme jaune-marron, tandis que la coque inférieure resplendissait de sa teinte initiale -le gris de la SNES que nous connaissons et aimons tous. Je me suis vite rendu compte qu’une cause plus profonde qu’un banal problème de saleté et de sucre était à l’origine de la défiguration esthétique de ma SNES bien-aimée.

Pour compliquer encore les choses, j’ai une autre SNES produite plus récemment que la première, et elle ne porte aucune trace de vieillissement d’aucune sorte. En comparant les deux et la façon dont les différentes parties de la coque ont évolué, j’en suis arrivé à croire que les lots de plastique utilisés étaient de nature différente -celui de la coque supérieure et celui de la coque inférieure, ou celui de la vieille SNES et celui de la nouvelle- qui ont vieilli différemment avec les années.

Ci-dessous, voici deux photos que j’ai prise des consoles en question. Remarquez la différence entre les deux parties de la coque de la vieille SNES, et comme la plus récente des deux ne montre aucun signe de décoloration.


Sur ma première console SNES (à droite), seule la coque supérieure est jaunie, tandis que la plus récente (à gauche) est comme neuve.


Les deux parties de la coque une fois la console démontée. On peut voir que l’intérieur de la coque est jauni de la même manière que le dessus.

L’enquête commence

Un Mac jauniLe jaunissement de coque ne se limite pas à la Super Nintendo. De nombreux modèles d’ordinateurs Macintosh de chez Apple souffrent du même symptôme: leurs boîtiers se décolorent de manière flagrante avec l’âge, ce qui frustre les collectionneurs d’informatique du monde entier. J’ai longtemps entendu dire que la décoloration des plastiques était liée à l’exposition aux ultraviolets, ce qui est compréhensible pour les Mac, moins pour les SNES. Dans le cas de la SNES, la coque est jaunie de manière uniforme aussi bien à l’extérieur qu’à l’intérieur, ce qui signifie que la lumière ne peut être en cause. Tout en gardant cela à l’esprit, je me mis à la recherche de ce qui pouvait entraîner ce jaunissement, et d’explications qui me permettraient de comprendre si le jaunissement de la SNES et du Macintosh étaient liés.

En furetant sur le net, je suis tombé sur certains topics où les gens semblaient avoir une petite idée de ce qui causait le jaunissement. Aux suggestions et accusations d’habitués du forum telles que « Lavez-vous les mains! » ou bien « Ce sont des taches de tabac » succédaient les réponses « Mais je suis propre! » et « Je ne fume pas », ce qui montre que le problème n’est pas aussi simple. D’autres personnes apparemment mieux informées suggéraient d’éloigner les ordinateurs des fenêtres et des néons pour aider à prévenir la décoloration. Très bien, mais alors pourquoi la lumière jaunit certains plastiques tandis que d’autres gardent leur couleur d’origine?

Alors que je faisais mes recherches sur les forums, l’indice le plus utile que je pus obtenir concernant la SNES fut ceci. Quelqu’un avait interrogé le service clients de Nintendo sur la question, et voici quelle fut leur réponse:

Message(#6851-000101-5635\1015635)

Bonjour!

Merci de nous contacter. C’est une question intéressante. Pour la Super NES, il s’agit d’un état normal et il n’y a pas lieu de s’inquiéter. Nettoyer ou traiter la console n’aura que peu d’impact et il y a peu de chances de revenir à la couleur d’origine.

La Super NES, comme nos autres consoles, est faite dans un plastique contenant des retardateurs de flamme, conformément aux consignes de sécurité. Avec le temps, le plastique vieillit et se décolore aussi bien à cause de ces substances chimiques que de la chaleur générée par l’appareil ainsi que l’exposition à la lumière. A cause de la couleur claire du plastique de la SNES et de la NES, cette décoloration est davantage visible que sur d’autres plastiques plus sombres tels que sur la N64 ou la GameCube.

Merci pour votre email!
Nintendo of America Inc.
Casey Ludwig

Site de Nintendo: http://www.nintendo.com/
Power Line (Information Produit Automatique): (425) 885-7529

Cela sonne crédible, mais est-ce vrai? J’attendais une réponse plus spécifique et décidai d’écrire moi-même à Nintendo of America pour voir ce qu’ils en disaient. Voici ce qu’ils m’ont répondu:

Merci pour l’e-mail. Malheureusement je n’ai pas de réponse à votre question. Nous ne nous occupons plus de la Super NES depuis des années et nos informations sont donc limitées. J’ai regardé ce que nous avons et rien n’aborde le sujet de la décoloration. De plus, je ne connais personne susceptible de répondre à cette question vers lequel je pourrais vous diriger. Si vous avez besoin d’une assistance supplémentaire, merci d’appeler notre Département de Service Client au 1-800-255-3700. Nos représentants sont disponibles entre 6 heures du matin et 7 heures du soir heure du Pacifique, 7 jours sur 7.

Cordialement,

Nintendo of America Inc.
Shane O’Neil

Coque de SNES jaunieComme vous pouvez le voir, leur réponse fut loin d’être aussi utile que celle du forum. La seule chose que je pus en déduire, c’est qu’on ne devait pas très souvent leur poser des questions liées à la décoloration puisqu’ils n’avaient pas de réponse toute prête pour ce problème.

[ Mise à jour: 17 janvier 2007 – Il y a longtemps, j’ai tenté de contacter Nintendo of America pour avoir une réponse officielle sur la décoloration des plastiques. Voici la dernière réponse que j’ai reçu aujourd’hui: « Désolé, j’ai mis longtemps avant de répondre, mais je n’ai pu identifier personne qui aurait pu me renseigner sur les plastiques sélectionnés pour les consoles Nintendo. Les consoles sont expédiées aux Etats-Unis une fois assemblées donc cette décision revient à la compagnie japonaise. » Il est en effet difficile d’identifier les ingénieurs ayant travaillé sur les plastiques de la Super Nintendo, qui ne travaillent probablement pas directement pour Nintendo. ]

Lorsque vous êtes en doute, consultez un expert

Rudolph D. DeaninN’étant pas satisfait de la réponse de Nintendo, j’ai décidé de creuser plus profond. J’ai contacté le docteur Rudolph D. Deanin, fondateur du programme d’études supérieures en Ingénierie Plastique à l’Université du Massachusetts de Lowell, qui dirige ce programme depuis plus de trente ans. Je lui ai dit tout ce que je savais sur la décoloration de la coque plastique de la Super Nintendo et des Macintosh et je lui ai demandé quelle pouvait en être la cause selon lui.

« Les plastiques les plus fréquemment utilisés dans les boîtiers conçus pour l’électronique sont le polypropylène, le styrène et l’ABS », a répondu Deanin. « Ils ont tous tendance à se décolorer et se fragiliser peu à peu lorsqu’ils sont exposés aux UV et/ou à la chaleur. Ils s’oxydent et développent une insaturation conjuguée, qui produit une couleur. Ils se réticulent et se dégradent, ce qui entraîne une fragilité. »

D’après les informations que j’ai pu relever sur la coque de la Super Nintendo, j’ai appris qu’elle est réalisée en ABS, un plastique robuste et durable qui est malheureusement davantage sujet à la décoloration et à la dégradation dûe aux UV et à la chaleur que les autres plastiques.

« Il y a d’autres plastiques qui seraient plus stables », continua Deanin, « mais les fabricants les évitent car ils sont plus chers et/ou plus difficiles à travailler. »

Au lieu d’utiliser des plastiques plus onéreux, les fabricants ajoutent des additifs appelés stabilisateurs, absorbants, ou bloquants dans le mélange plastique afin de diminuer les effets de la dégradation. Ils font également preuve de créativité vis-à-vis de la coloration.

« Puisque la décoloration vire en général vers le jaune, certains fabricants ajoutent un peu de bleu pour le neutraliser. Cela donne un sursis, mais à la fin le jaunissement finit toujours par prendre le dessus. »

La meilleure réponse implique la chimie

Les réponses utiles de Deanin avaient excité ma curiosité. Je voulais en savoir plus, comprendre exactement comment le processus de dégradation du plastique fonctionnait, mais il n’était pas allé dans les détails. Par exemple qu’est-ce qui, dans la dégradation, fait changer le plastique de couleur?

Après quelques jours de recherche à travers des documents industriels riches en jargon et en lisant des forums consacrés au sujet, j’ai réussi à reconstituer une réponse. Malheureusement, ce que j’ai découvert se rapporte surtout à la dégradation par les UV (exposition à la lumière), qui concerne davantage la décoloration des boîtiers Macintosh. Mais une partie peut néanmoins s’appliquer à la SNES.

La photo-oxydationLa plupart des plastiques reflètent la majorité des UV qu’ils reçoivent. Néanmoins, s’il y a des traces de résidus de catalyseur (produits chimiques utilisés dans la fabrication du plastique), par exemple si le mélange n’est pas bien fait, alors les résidus présents dans le plastique obtenu absorbent les UV et accélèrent radicalement le processus de dégradation. L’exposition aux UV dans ce cas précis, via la photo-oxydation, déclenche un processus qu’on appelle la photodégradation, qui se déroule en parallèle avec l’oxydation thermique (via l’exposition à la chaleur). Les deux processus brisent la structure chimique du plastique tandis que certaines parties de ce dernier se combinent avec l’oxygène disponible. Une fois que ce processus se met en marche, un cercle vicieux se met en place et instaure un cycle continu de dégradation. Fait intéressant, les molécules de plastique perturbées produites par la photo-oxydation absorbent elles-mêmes les UV et les ré-émettent à une longueur d’onde plus faible (en restant dans les limites du visible), ce qui change notre perception de la couleur du plastique.

Néanmoins, dans le cas du plastique de la SNES, le déclencheur du processus d’oxydation n’est manifestement pas les UV, mais la simple et inévitable exposition à l’oxygène au fil du temps, la chaleur pouvant accélérer le processus. Une fois ce dernier déclenché, ses effets sont pris dans un cercle vicieux -comme dans l’exemple des UV ci-dessus- ce qui finit par modifier la nature physique du plastique et sa couleur. Voici la preuve en image que l’exposition à l’air est à l’origine de la décoloration de la SNES:


Un récent éclat accidentel sur la coque de ma Super Nintendo. Remarquez que le plastique intérieur, qui n’a pas été en contact avec l’air depuis très longtemps, a gardé sa couleur grise d’origine.

Au nom de la retardation

A ne pas faire :)Alors, réfléchissez. Ces substances chimiques ignifuges mentionnées par Nintendo commencent à sonner comme un déclencheur plausible de la dégradation prématurée de la SNES. Si nous présumons que ces additifs retardateurs de flamme, lorsqu’ils sont mélangés en quantité inadéquate, ont un effet similaire aux résidus de catalyseur qui absorbent les UV et la chaleur et déclenchent le processus de photodégradation expliqué ci-dessus, alors cela pourrait expliquer la décoloration. D’après Deanin, la plupart des retardateurs de flamme sont innoffensifs, mais certains « composés bromés aliphatiques » sont instables à la chaleur et aux UV. Des retardateurs de flamme instables à la chaleur! Quelle ironie.

Alors, pourquoi une SNES bicolore?

Puisque deux lots de plastique différents ont pu vieillir différemment (comme vous pouvez le voir sur la partie supérieure et inférieure de ma SNES, ou sur l’ancienne et la nouvelle SNES), alors il doit y avoir une différence d’additifs entre les deux. Peut-être, dans l’un des cycles de production, n’ont-ils pas dosé correctement le mélange de catalyseur ou de retardateur de flamme, causant des résidus dans le lot dans lequel la coque supérieur a été fabriquée, la condamnant ainsi à se dégrader plus rapidement avec le temps. Et d’ici à ce que Nintendo produise ses derniers lots de Super Nintendo, le problème dans le processus de fabrication de leur plastique avait probablement été réglé, ce qui signifie que les modèles récents sont moins susceptibles de s’oxyder que les plus anciens.

Certaines consoles Super Nintendo ne se décolorent que sur la moitié inférieure, d’autres uniquement sur la moitié supérieure (comme la mienne), et certaines de manière égale sur toute la coque. Cela n’est au final qu’une question de loterie – c’est-à-dire, du lot de plastique utilisé pour créer chaque moitié de la coque, et de quel cycle de fabrication les différentes moitiés provenaient lorsque les consoles ont été assemblées.

Alors, qu’est-ce que je peux faire?

Protégeons nos consoles!Maintenant que vous savez tout sur la décoloration du plastique et ses causes, vous vous demandez probablement ce que vous pouvez faire pour l’éviter ou pour y remédier. Malheureusement, la réponse est « pas grand-chose ». La seule astuce de prévention de Deanin fut celle-ci:

« Une manière utile de prévenir la décoloration dûe aux UV est d’ajouter un revêtement anti-UV sur le plastique à protéger. Cela rajoute au coût, mais résout définitivement le problème. »

OK, donc vous pouvez peindre vos vieilles consoles avec un revêtement anti-UV, mais ce n’est peut-être pas très attractif pour les puristes (si vous êtes de ceux qui se soucient de ce genre de chose). Et appliquer une couche uniforme sans en vaporiser accidentellement sur les ports de connexion, les ports cartouche et autres éléments électroniques serait difficile sans démonter complètement votre console et masquer les zones sensibles. Alors que pouvez-vous faire une fois que le jaunissement est là? Une fois de plus, Deanin n’était pas en mesure d’offrir de nombreuses solutions.

Spray anti-UV« Peignez-la! L’industrie automobile peint la plupart des plastiques utilisés pour les voitures. L’industrie de la peinture pourrait certainement concevoir un produit spécifique adéquat pour un tel marché. »

Alors, oui, vous pouvez poncer vos vieilles consoles comme une vieille voiture et les peindre, ce que certains font déjà pour faire des Atari 2600 jaunes et vertes sur le thème de « John Deere » et des NES aux couleurs de la PS2 (référence à Kotomi, NdT). Mais dans ce cas, la console devient un « mod » et cesse d’être fidèle au design original. Ou vous pouvez essayer de rester le plus fidèle possible aux couleurs d’origine de la console ou de l’ordinateur, mais cela peut s’avérer difficile à réaliser.

Malgré tout ce pessimisme, j’ai réussi à rassembler quelques conseils et idées qui vous aideront à prévenir et à traiter le jaunissement du plastique.

Méthodes de prévention:

1. Appliquez une couche de revêtement anti-UV sur toutes les surfaces plastiques de votre console ou ordinateur (il faut démonter la machine au préalable, NdT).

2. Gardez vos machines de collection en-dehors des pièces éclairées au néon.

3. Gardez vos machines loin des fenêtres et de la lumière naturelle car, tout comme le néon, l’exposition aux UV accélère radicalement le jaunissement. Même la lumière indirecte peut être préjudiciable au fil du temps.

4. Evitez de placer votre machine à proximité d’une source de chaleur telle qu’un radiateur, un conduit d’air ou une cheminée. Ou dans le feu (NdT: sans blague!).

5. Gardez vos consoles et ordinateurs en-dehors du grenier. Le cycle répété et à long terme de chaleur et de froid extrêmes dans la plupart des greniers accélère radicalement la dégradation et les pannes de tous les plastiques et caoutchoucs. La chaleur est cependant responsable de la plupart des dégâts.

6. Ne gardez pas vos machines dans une pièce où les gens fument. Si cela n’est pas directement lié au jaunissement chimique interne, le tabac et la fumée peuvent également provoquer un jaunissement!

7. Essayer de ne pas respirer trop fort. OK, c’est une blague.

8. Pour le nec plus ultra en matière de protection, placez votre machine dans une cave déserte isolée de plomb à la température modérée, en-dehors de toute radiation, visible ou non. Mais franchement, est-ce que c’est fun?

Méthodes de réparation et de restauration:

1. Les gommes magiques (mousse de mélamine)
Convient très bien pour la saleté de surface. Peut être utilisé pour une décoloration de surface très légère, mais gomme les logos et textures comme un abrasif.

2. Le papier de verre
Grattez et poncez pour découvrir un plastique tout frais. Déconseillé aux puristes et aux militants pour les droits des consoles.

3. La peinture
Recouvrez cet affreux plastique jauni et transformez votre SNES en hommage flamboyant au ketchup Heinz.

4. L’eau de Javel
J’ai eu un succès mitigé avec les boîtiers Macintosh. Quand cela fonctionne, il est difficile d’obtenir un effet uniforme à moins de pouvoir immerger la pièce complète dans la Javel. Cela endommage probablement la structure du plastique et peut causer un autre type de jaunissement, alors attention!

5. L’acétone
De nombreuses personnes ont mentionné l’acétone comme un moyen efficace de nettoyer le jaunissement. La seule raison qui explique ceci est que la plupart des plastiques se dissolvent dans l’acétone. Si vous utilisez cette méthode, soyez conscients que vous êtes en train d’endommager le plastique – vous le faites partir.

6. Le peroxyde d’oxygène (ajouté le 22 février 2009)
Peroxyde d'oxygèneAu cours de la dernière année, une nouvelle méthode de restauration a émergé dans certains coins du net; elle implique de hautes concentrations de peroxyde d’oxygène (10%-15%) et l’exposition à la lumière UV.

Si l’on en croit les témoignages, cette méthode semble marcher si elle est appliquée correctement. Mais souvenez-vous que même si elle atténue le jaunissement, vos boîtiers jauniront à nouveau un jour à moins d’appliquer une couche de revêtement anti-oxygène après le traitement.

Vous êtes prévenus: le peroxyde d’oxygène en haute concentration est très dangereux (il peut vous aveugler et vous brûler la peau), et cette méthode peut infliger des dommages irréversibles au plastique si elle n’est pas utilisée correctement.

Malgré de nombreuses démonstrations de cette technique, nous ne savons pas encore si cette méthode endommage les plastiques ou leur pigmentation à long terme. Quoiqu’il en soit, cette technique est actuellement la meilleure et la moins destructive qui s’offre à nous pour réduire le jaunissement des plastiques ABS.

A propos de la « magie » dans les Gommes Magiques

Structure de la mousse de mélamineJ’ai récemment entendu un certain nombre de collectionneurs dire utiliser les « Gommes Magiques de Mr Propre » pour nettoyer leurs boîtiers d’ordinateur. Les Gommes Magiques sont incroyablement efficaces pour enlever la saleté de surface, les taches et la fumée de cigarette (lorsqu’elle n’est pas fondue chimiquement dans le plastique). Mais les utiliser pour combattre le jaunissement interne des coques est une toute autre histoire.

Les Gommes Magiques sont entièrement faites de mélamine, qui est un composé organique léger et résistant à la chaleur qui, dans ce cas précis, a été extrudé en une mousse microporeuse. Avant qu’on ne découvre ses propriétés nettoyantes, la mélamine était surtout utilisée en tant que matériau d’insonorisation résistant au feu et comme ingrédient dans les lattes de résine. La mousse de mélamine a une structure de bulles microscopiques aux extrémités ouvertes qui, à l’aide de l’eau, trouve son chemin jusque dans les fissures, craquelures et textures précédemment impossibles à nettoyer.

Malgré leur efficacité impressionnante, les Gommes Magiques ne sont rien d’autre que des pads abrasifs, avec tous les inconvénients que cela entraîne. Ce qui signifie qu’il faut les utiliser avec précaution, comme les autres produits à base de mousse de mélamine. Elles agissent comme du papier de verre très fin qui usent n’importe quelle surface en la grattant. Cela s’effectue cependant si lentement et à si petite échelle qu’il est difficile de le déceler. Mais si vous continuez à frotter et frotter, vous enlèverez de plus en plus de matière. De manière irréversible.

Les Gommes Magiques sont capables d’enlever le plastique jauni jusqu’à un certain point, mais vous devrez frotter très fort et vous perdrez de la surface dans le processus. J’ai essayé de frotter pendant environ dix minutes sur les boîtiers de SNES et de Mac LC III avec de la mousse de mélamine, mais le résultat n’était pas satisfaisant à cause de l’effet de lissage et d’une atténuation dérisoire du jaunissement. Si vous aimez ce genre d’abrasifs, vous pourriez aussi bien utiliser du papier de verre pour un résultat plus rapide (mais vous le regretterez). Gardez vos Gommes Magiques pour la saleté de surface.

Une galerie de plastiques jaunis

Enfin, puisque j’en ai terminé avec tout ça, je pensais vous montrer d’autres visuels de décoloration plastique. Ils vont des cartouches SNES aux moniteurs vidéo.

Appréciez-les, et contribuez à garder les plastiques propres et en bel état.


Les cartouches SNES n’échappent pas aux caprices de la décoloration plastique. Comme la console elle-même, les deux moitiés d’une cartouche vieillissent parfois différemment lorsqu’elles proviennent de cycles de fabrication différents.


Les UV à l’oeuvre: cet ordinateur est resté exposé à la lumière pendant des années avec un moniteur connecté. Remarquez comme l’emplacement du connecteur a agi comme un cache, aidant le plastique à conserver sa couleur d’origine à cet endroit.


Le moniteur qui reposait sur ce Mac a préservé le plastique en-dessous de l’exposition à la lumière.


Ce pauvre Apple IIe Platinum a lui aussi été victime du jaunissement.


Oui, la plupart de mes machines sont dans cet état déplorable! Ce jaunissement résulte du fait que ce moniteur est resté dans une pièce éclairée uniquement au néon pendant très longtemps. Les deux parties du moniteur étaient à l’origine de la même couleur gris clair.


Article original: Why Super Nintendos Lose Their Color: Plastic Discoloration in Classic Machines par Benj Edwards
Traduction: Soru

Publicités